"Pour améliorer la perception sonore des surdités sévères ou profondes"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque les prothèses classiques ont atteint leurs limites l'implant cochléaire permet, sous certaines conditions, d'améliorer la perception sonore des surdités sévères ou profondes.
L'implant se compose d'une partie externe (antenne, microphone, processeur vocal) amovible au même titre que les prothèses auditives, et d'une partie interne (stimulateur, porte électrodes) posée au cours d'une intervention chirurgicale.

La pose de l'implant est effectuée dans des centres hospitaliers habilités, composés d'une équipe pluridisciplinaire (chirurgiens, ORL, médecins, psychologues, orthophonistes...).
 
Chez les enfants qui n'ont jamais entendu, les résultats sur la compréhension de la parole et l'acquisition du langage vont être plus longs à s'installer par rapport aux enfants qui ont déjà un peu entendu et appris à parler. Certes on obtient immédiatement une perception auditive et une ouverture au monde sonore. Mais des semaines sont nécessaires pour que l'enfant commence à comprendre le sens de ce que lui dit son entourage.
 
Et puis, comme un nouveau-né entendant qui n'envoie guère de message oral signifiant avant un an, il faut plusieurs mois chez le jeune implanté avant d'assister à l'émission de mots, puis de phrases, puis d'un véritable langage.
 
Il ne faut jamais oublier que ces enfants auront toujours un handicap mais pourront suivre une scolarité normale, et nécessiteront pendant toute leur croissance une rééducation orthophonique soutenue.